Vous êtes ici : Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Archives en ligne > Registres matricules militaires

 

Registres matricules militaires

Les registres matricules militaires des classes 1887-1921, conservés en la sous-série 1 R des archives départementales de Meurthe-et-Moselle, et correspondant aux classes concernées par la mobilisation lors de la Première Guerre mondiale, sont désormais en ligne sur le site des archives départementales.

La « classe » désigne l’année du vingtième anniversaire des jeunes gens et, par conséquent, de leur recensement et de leur incorporation sous les drapeaux pour effectuer leur service militaire.

Afin de pouvoir retrouver la fiche matricule d’un conscrit, il importe de s’assurer préalablement de sa date de naissance et de son lieu de domicile au moment de sa vingtième année, ce dernier critère seul devant être pris en compte pour déterminer la localisation du bureau de recrutement. Les tables alphabétiques, fusionnées pour les bureaux de Nancy et Toul à partir de 1901, permettent d’identifier d'après le patronyme le numéro renvoyant à la fiche matricule de la personne recherchée. Les états de services militaires – y compris ce qui se rapporte au parcours du conscrit pendant la guerre – ne sont pas pour autant systématiquement renseignés dans ces feuillets.

Les tables alphabétiques Nancy-Toul renvoient, comme leur nom l’indique, à la fois aux registres matricules de Nancy et à ceux de Toul. Il appartient par conséquent à l’internaute de s’assurer que le numéro porté dans les tables Nancy-Toul correspond effectivement à l’une ou l’autre des collections de registres matricules, pour la classe concernée.

Lorsque les tables n’indiquent pas de numéro de registre matricule, mais un chef-lieu de canton et un numéro d’ordre (exemple « Vézelise/38 » ou « Nomeny/56 »), cette indication signifie qu’il s’agit des références du recensement cantonal ou des procès-verbaux d’opérations du conseil de révision, ayant abouti à un ajournement ou à une réforme de la personne concernée. De ce fait, celle-ci ne peut faire l’objet de l’établissement d’un feuillet matricule.

Les bureaux de recrutement concernés sont ceux de Nancy (chef-lieu de la 20e région) et de Toul (subdivision de la 20e région). Mais nombre de jeunes gens domiciliés dans le département au moment de leur incorporation ne sont pourtant pas rattachés aux bureaux de recrutement départementaux. La cartographie des circonscriptions des bureaux de recrutement ne recoupe pas en effet la stricte délimitation départementale et correspond à celle des régions militaires (21 en 1914) et à celle de leurs subdivisions.

Ainsi, les registres matricules relatifs aux personnes domiciliées dans le Pays-Haut (arrondissement de Briey) sont conservés :

soit aux archives départementales des Ardennes (bureau de recrutement de Mézières) : registres consultables en ligne (http://archives.cg08.fr) ;

soit aux archives départementales de la Meuse (bureau de recrutement de Bar-le-Duc) : registres consultables en ligne (http://archives.meuse.fr) ;

soit aux archives départementales de la Moselle pour les personnes nées après 1873 (bureaux de recrutement Metz-Nancy et de Thionville-Nancy) : registres consultables en ligne pour les classes 1896-1920 (http://www.archivesnumerisees57.com). On notera qu'il n'existe pas de registres matricules avant 1896 pour les soldats de l'armée française non mosellans.

Les registres matricules relatifs aux recrues de l'arrondissement de Lunéville sont conservés aux archives départementales de Meurthe-et-Moselle ou, par défaut :

soit aux archives départementales des Vosges ;

soit aux archives départementales de la Haute-Saône : tables des registres consultables en ligne (http://archives.cg70.fr) ;

soit aux archives départementales de la Haute-Marne : registres consultables en ligne (http://archives.haute-marne.fr).

Aide à la consultation des actes en ligne 


 Recherche par :